Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Shinzô ABE dévoile son remaniement "à l'aube de la nouvelle ère Reiwa"

Shinzô ABE dévoile son remaniement

Yuuki K 14:45 - 11 septembre 2019

Le Premier ministre Shinzô ABE vient de remanier son gouvernement. Treize nouveaux membres intègrent son Cabinet, dont la star montante de la politique et fils d’un ancien Premier ministre, Shinjirô KOIZUMI.

Ce nouveau gouvernement était attendu et après plusieurs spéculations par la presse japonaise, le Premier ministre a dévoilé la composition de son nouveau gouvernement.

 

L’arrivée la plus intéressante et la plus médiatisée de ce remaniement est celle de Shinjirô KOIZUMI, 38 ans et Représentant de la circonscription de Kanagawa. Il est le fils de l’ancien Premier ministre, et mentor de Shinzô ABE, Jun'ichirô KOIZUMI ! Shinjirô KOIZUMI est l’un des héritiers politiques que la presse japonaise décrit comme un futur potentiel Premier ministre et est très populaire auprès des médias. D’ailleurs, cette nomination avait été précédée par un autre fait marquant puisque début août, Shinjirô KOIZUMI avait surpris les journalistes en annonçant publiquement son mariage futur avec la présentatrice franco-japonaise Christel TAKIGAWA mais aussi un enfant à naître en janvier, à la résidence du Premier ministre. La star montante de la politique avait également étonné en déclarant qu’il prendrait un congé paternité à la naissance de son enfant. Il est nommé ministre de l’Environnement.

 

Certains ministres ont changé de portefeuille ministériel : Taro KONO, précédemment ministre des Affaires étrangères a été nommé à la Défense. Toshimitsu MOTEGI, précédemment à la Revitalisation économique, devient ministre des Affaires étrangères. Les deux hommes sont des fidèles du Premier ministre et sont également considérés comme des potentiels futurs Premiers ministres.

 

Alors que le Premier ministre prône les womenomics, les Japonais avaient vu de moins en moins de femmes dans la composition du gouvernement durant les derniers remaniement. Cette fois, Shinzô ABE a nommé deux femmes dans son gouvernement. Seiko HASHIMOTO, ancienne patineuse de vitesse et médaillée olympique de bronze à Albertville, devient ministre en charge des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tôkyô. Elle est également en charge de l’Encouragement de l’activité des femmes. Sanae TAKAICHI revient dans le gouvernement en retrouvant son poste de ministre des Affaires internes et de la Communication. Cette dernière avait dtenu des propos polémiques lorsqu'elle était ministre pour avoir  menacé de censure télévisuelle en cas de « critiques faussées » à l’égard du parti au pouvoir. Parmi les membres du gouvernement maintenus à leur poste, sans surprise on peut retrouver la garde rapprochée du Premier ministre : Taro ASO (Vice-premier ministre et ministre des Finances) et Yoshihide SUGA (secrétaire général du Cabinet).

 

Selon la presse japonaise, le Premier ministre a remercié ceux qui lui ont montré leur loyauté sans faille tandis que les membres de factions dissidentes auraient été écartés, comme par exemple les soutiens de Shigeru ISHIDA, à l’exception de Shinjirô KOIZUMI qui avait pourtant soutenu sa candidature lors des dernières élections du président du Parti Libéral Démocrate. En analysant la composition de ce nouveau gouvernement, la presse tente surtout de deviner qui pourrait être le futur Premier ministre du pays. Mais la presse souligne également une manœuvre stratégique régulièrement utilisée  lors des derniers remaniements par Shinzô ABE pour mieux museler l’opposition au sein de son parti. En 2014, il avait ainsi placé Shigeru ISHIDA comme ministre de la Revitalisation régionale, ce qui avait empêché ce dernier de critiquer le chef du gouvernement. C’est donc cette même tactique qui serait employée pour contrôler Shinjirô KOIZUMI qui ne s’était pas privé de critiquer ces dernières années, à l’instar de son père, la politique nucléaire de Shinzô ABE. The Japan Times indique néanmoins que cette nomination est gagnante pour les deux hommes. Shinzô ABE bénéficie ainsi de la forte popularité de son jeune ministre tout en l’empêchant désormais de le critiquer publiquement, et ce dernier peut ainsi faire ses preuves au sein d’un gouvernement.  

 

Le Premier ministre a décrit ce remaniement par deux mots, « stabilité et challenges ». Pour la presse, ce nouveau gouvernement reflète principalement le leadership de Shinzô ABE mais aussi un environnement propice à la mise en œuvre des réformes  majeures désirées par le Premier ministre. Son discours ce jour indique clairement sa priorité : « A l’aube de la nouvelle ère Reiwa, nous sommes sur le point de créer un Japon nouveau... et avec à l’horizon, le défi de la révision de la Constitution. ». Il lui reste deux ans pour parvenir à ses objectifs.

 

Gouvernement du Premier ministre Shinzô ABE  au 11 septembre 2019 :

Vice-premier ministre et ministre des Finances : Taro ASO

Secrétaire général du Cabinet et ministre en charge de la question des enlèvements : Yoshihide SUGA

Ministre de la Défense : Taro KONO

Ministre des Affaire Internes et de la Communication : Sanae TAKAICHI

Ministre de la Justice :  Katsuyuki KAWAI

Ministre de la Reconstruction : Kazunori TANAKA

Ministre des Affaires étrangères : Toshimitsu MOTEGI

Ministre en charge des catastrophes et Président de la commission nationale de la Sûreté publique :Ryota TAKEDA

Ministre de l’Education, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie : Koichi HAGIUDA

Ministre chargé des affaires d’Okinawa et des Territoires du Nord, en charge de la Promotion de l’engagement actif de tous les citoyens, en charge des Affaires des consommateurs et de la sécurité alimentaire : Seiichi ETO

Ministre de la Santé, du Travail et des Affaires sociales : Katsunobu KATO

Ministre de la Politique des Sciences et de la Technologie : Naokazu TAKEMOTO

Ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche : Taku ETO

Ministre en charge de la Politique économique et fiscale : Yasutoshi NISHIMURA

Ministre de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie : Isshu SUGAWARA

Ministre de la Revitalisation régionale : Seigo KITAMURA

Ministre de l’Aménagement du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme : Kazuyoshi AKABA

Ministre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tôkyô, en charge de l’Encouragement de l’activité des femmes : Seiko HASHIMOTO

Ministre de l’Environnement : Shinjirô KOIZUMI

 

 

Sources: Asahi Shimbun, Kyodo News, The Japan Times, NHK.

Photo officielle du nouveau gouvernement japonais via Instagram @kantei

Laissez un commentaire


© 2019 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company